C’est une des questions qui revient souvent : quel serait le meilleur format; l’analogique, le numérique ? le meilleur support ; vinyle, CD, SACD, fichiers, streaming qui enfin va nous faire apprécier la musique d’une manière absolue ?

Si l’on fait abstraction des musiques compressées, en fait, la réponse est simple : aucun des formats n’est meilleur qu’un autre que ce soit en numérique ou analogique.

Je vois deja une horde de critiques arrivée car bien sur ce n’est pas possible, le vinyle est meilleur que le numérique et le HD est bien meilleur que le CD…alors pourquoi tout se vaudrait ?

La reproduction analogique au travers des disques vinyles fait office de référence et tous les tests des appareils numériques soulignent le côté analogique dès appareils numériques ce qui est une erreur : soit la musique reproduite est naturelle et l’appareil de reproduction n’ajoute ou n’enlève rien mais la référence reste et doit forcément rester le son au naturel.

 

72450471 - analog or digital signs, isolated on white. 3d rendering
Analogique VS Numérique

Que ce soit en reproduction analogique ou numérique tous ces appareils provoquent des distorsions et en fonction du degré de finition et bien souvent souvent du prix (encore que) ces distorsions seront de moins en moins présentes et le son plus naturel.

Essayons de mettre un peu d’ordre dans tout cela; il faudrait commencer par la prise de son, l’enregistrement initial car c’est bien de lui dont tout va dépendre. Avant le numérique tous les enregistrements étaient réalisés en analogique sur des bandes masters (qui elles mêmes avaient des distorsions), ensuite le travail du son pour balancer tout cela vers le support vinyle qui malgré ses défauts est un très bon support. Les diffusions radio étant plus limitées en terme de capacité d’autres mixages sont obligatoires.

Puis arrive le numérique en qualité CD.

Sur le papier tout va bien, mais en fait pour faire entrer les fichiers sur un seul CD les formats a été limité au 16/44,1 bien connu. En revanche, en studio le 24/96 était plus de mise et les enregistrements pure analogique ont disparu et même les vinyles sortant de nos jours sont, pour la plupart, sur la base d’enregistrement numérique (hormis certains éditeurs qui se donnent la peine de continuer une démarche toute analogique).

Au passage, nous avons eu droit au format MP3, puis d’autres compressions et surtout à la guerre du loudness qui consistait à écraser la dynamique et booster les graves pour donner l’impression de qualité car le son final était plus fort.

Alors imaginons un enregistrement master que l’on voudrait comparer entre un vinyle et un fichier HD. Est ce possible, oui à la différence que le traitement de l’ingénieur du son ne sera pas le même en fonction du support et la cela commence à être délicat. Comparer ensuite un vinyle 100% analogique avec un autre 100% DSD/DXD va être impossible.

Passons maintenant au matériel.

Les fondus de vinyle vont sûrement pas se contenter d’une simple platine. Il faudra commencer par une alimentation stabilisée qui alimentera le moteur d’entraînement qui sera contrôlé afin de garantir une vitesse constante. Puis tout ce beau mécanisme devra être posé sur un support antivibratile absolu car le travail sur le bras de lecture, la cellule… va également être considérable. Sans oublier la machine pour nettoyer les vinyles, vinyles qui auront forcément été choisis pour leur qualité d’enregistrement et de pressage. Tout cela nous emmène vers des budgets considérables qui dépassent largement les 15000€! Cela fait sourire mais il faut également envisager que le coût ne s’arrête pas la car il faudra un préamplificateur phono de qualité sans compter l amplificateur final et les enceintes et tout cela mis bout à bout on arrive a de jolis sommets.

Et le numérique? Les mises sont œuvres sont différentes mais les coûts peuvent également atteindre des sommets.

Comme vous pouvez le constater pour comparer cela devient extrêmement compliqué les mises en œuvres jouant un rôle important.

La suggestivité ? Est ce que sortir un disque de sa pochette et le poser sur la platine vous procure plus de plaisir que choisir un album depuis une tablette? Je vous laisse juger si cela peut modifier votre perception finale lors de l’écoute.

Alors pourquoi tout se vaudrait ? Pour comparer réellement il faudrait pouvoir réunir :

– une installation pour vinyle optimisée

– une installation avec lecteur CD optimisée

– une installation de musique dématérialisée optimisée

Donc 3 systèmes différents mais préparé avec le même soin, avec 3 enregistrements mixés/préparés différemment car les supports sont différents et n’acceptent pas les mêmes dynamiques, la même bande passante…

Au final, quel serait le meilleur support ? impossible à dire.

Si vous désirez vraiment une réponse, vous devez penser en premier aux caractéristiques principales de chaque source avec leurs qualités et leurs défauts et est ce que vous avez déjà écouté ces différentes sources dans de bonnes conditions ?

1- En caricaturant et surtout en reprenant toutes ces vieilles comparaisons :

– le vinyle envoie tout devant

– le CD est limité et froid

– la dématérialisation et les fichiers HD et THD c’est de la fumisterie.

Et bien tout cela s’avère vrai si vous ne faites pas attention à votre matériel, en revanche si vous avez un peu de passion et que vous prenez le temps de bien positionner votre matériel, vos enceintes, que les câbles sont correctement rangés, que vous essayer d’améliorer un peu les connexions, les alimentations, les supports…et bien vous vous apercevrez que le même CD que vous pouviez trop pauvre recèle de détails insoupçonnés, que des fichiers HD sont en fait très agréable à écouter, que les vinyles ne craquent pas…bref le support est une chose, le matériel en est une autre.

2- Les comparaisons

Les seules comparaisons vraiment possible le sont maintenant grâce à la musique dématérialisée car sur une même installation vous pouvez jouer le même enregistrement mais à des qualités différentes (CD, 24/96, DSD…) et seulement la vous pouvez comparer. (hormis le vinyle bien entendu)

Les autres comparaisons étant trop difficiles. En revanche, à défaut de trouver la reproduction idéale il est possible de cibler les atouts de tel ou tel support ou ses faiblesses, de juger sa capacité de reproduction des timbres, de sa justesse, etc.

La reproduction est également une question d’équilibre et il faut être bon connaisseur pour bien faire les différences et juger des qualités et faiblesses.

3- L’interprétation

Vous pensiez pouvoir finir le comparatif comme cela, que nenni, un des critères (peut-être le plus déterminant) est l’interprétation. Critère d’autant plus vrai en classique ou une œuvre peut avoir été interprété des dizaines de fois alors laquelle choisir ? pire sous quel format?

Personnellement je peux avoir 5 ou 10 exemplaires d’une œuvre avec des interprétations différentes et sous des formats numériques bien différents, mais dire que telle interprétation est mieux car en DXD ou DSD, je ne peux pas l’affirmer car chaque interprétation est unique et apporte donc son lot différent de « voyage ».

Au final, il faut accepter que sous chaque format il y ait du bon et du moins bon, que des artistes font de l’alimentaire et ne soucient guère de la qualité, que des effets de mode peuvent également être trompeur,  mais en faisant attention on se fait plaisir avec tout et il ne faut préjuger de rien.

J’ai arrêté le vinyle il y a bien longtemps pour me consacrer uniquement au numérique et essayer de doucement optimiser un système de reproduction naturel. Faire évoluer deux sources en même temps n’est pas dans mon cas envisageable, et le numérique me correspondait mieux. En revanche j ai conservé un tuner et prend toujours du plaisir à écouter des concerts.

 La HiFi est un long chemin passionnant, et seule les écoutes en tout genre, les échanges et les réflexions mûries permettent de progresser.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s